la marque employeur

Marque Employeur

La marque employeur a pour objectif de faire rayonner sa marque auprès des candidats. Le projet de la marque employeur est de rendre une marque désirable pour qu’elle puisse attirer naturellement les meilleurs profils. Ce dossier a pour objectif de traiter les divers points clés autour de la marque employeur pour la renforcer.

Définition de la marque employeur

La marque employeur peut-être perçue comme une opération séduction qui permet

  • de faciliter le recrutement des meilleurs profils.
  • de fidéliser ses employés
  • d’améliorer la performance des équipes
  • de diminuer le coût de l’embauche

On la définit comme la somme des éléments à prendre en compte pour améliorer le potentiel de recrutement d’une marque ou d’une entreprise.

Pourquoi travailler sa marque employeur ?

S’intéresser à la marque employeur, c’est avant tout s’intéresser à ses collaborateurs. En effet, travailler sur sa marque employeur, c’est mettre en place des stratégies pour que l’entreprise plaise à ses employés et à ses candidats.

Voici quelques statistiques qui devraient vous convaincre de l’importance de la marque employeur dans le recrutement de profils numériques.

Statistiques clés autour de la marque employeur

  1. Les jeunes diplômés accordent plus d’importance à la marque qu’au secteur dans lequel ils postulent (Etude 2012 Manpower). Cela signifie implicitement que les meilleurs candidats choisissent leur entreprises, surtout dans le domaine du numérique.Les employeurs les plus attractifs posent leurs conditions pour recruter les profils les plus expérimentés; C’est bien normal, car tout le monde souhaitent travailler dans ces grands groupes ou il fait bon travailler.
  2. Les problématiques liées au recrutement évoluent. Il est important pour une entreprise de se poser la question du bien-être de ses salariés. Quelle sera mon rôle au sein de ce groupe ? Vais-je pouvoir m’épanouir professionnellement et humainement ? Quelles sont mes perspectives d’évolutions ? Un emploi peut-il se résumer qu’à un salaire ?
  3. La marque employeur peut réduire le coût d’embauche de 43%[1] ! Une marque employeur renforcée permet de diminuer drastiquement le coût de l’embauche. L’intégration de l’employé est facilité par la mise en place de nombreux processus et les collaborateurs sont plus à même d’accueillir de nouvelles personnes dans une entreprise prête à recruter !

    statistiques marque employeur

    statistiques marque employeur

  4. Le salaire ne fait pas tout ! En effet, une étude réalisée par LinkHuman indique que 67% des candidats peuvent accepter un salaire plus modeste dans la mesure où l’entreprise a une bonne image en ligne.
  5. Plus de 8 français sur 10 effectuent une recherche en ligne sur leur employeur avant de passer un entretien d’embauche [1]. C’est à la fois terriblement logique et cela démontre l’importance cruciale d’avoir une bonne e-réputation quand on cherche à recruter.
  6. + 50%, c’est le nombre de candidatures très qualifiées que peut recevoir une entreprise qui travaille sa marque employeur. [1]

Nous l’aurons compris, bénéficier d’une marque employeur forte va permettre de fluidifier le processus de recrutement d’une entreprise et facilitera le recrutement de hauts profils. Quels sont les éléments caractéristiques d’une bonne marque employeur ?

Les éléments constitutifs d’une bonne marque employeur

Il existe plusieurs grands éléments constitutifs d’une bonne marque employeur. Voici les trois piliers forts.

  1. Identité – ce que vous êtes : déterminer l’identité de l’employeur est une question cruciale dans la mise en place d’une marque employeur forte. Quels sont les missions et les enjeux de l’entreprise ? Quels sont ses métiers et son expertise ? Quelle valeur ajoutée apporte t-elle ? Répondre à ces questions va permettre de déterminer la vraie nature de l’entreprise.
  2. L’entreprise vu depuis l’intérieur : quelles sont les conditions de travail que je propose à mes employés ? Les avantages, les salaires, l’ambiance, les possibilités réelles d’évolution ? Quelles sont les raisons qui les poussent à rester ?
  3. L’image de l’employeur vu de l’extérieur : que pensent les futurs candidats de mon entreprise ? Est-elle attractive à leurs yeux ? Quels sont les points négatif à travailler pour leur donner envie de venir postuler ?

Ces trois points analysés vont permettre de dessiner la problématique de l’entreprise autour de la marque employeur. Il s’agit de répondre de façon franche à ces questions afin de comprendre les freins et les opportunités qui découlent de cette première analyse. La transparence est très importante.

Comprendre et analyser sa marque employeur 

Une méthode complémentaire pour appréhender la marque employeur se situe dans les quatres problématiques suivantes. La encore, cela vous aidera à mieux construire une marque employeur.

Les 4 questions à se poser pour analyser la santé de sa marque employeur. ll convient de répondre à ces quatre points de vue et de les comparer.

  1. Ce qu’est vraiment mon entreprise : reprendre les problématiques posées antérieurement et chercher la vraie nature de l’entreprise. Ce qu’elle est et ce qu’elle propose sur le marché.
  2. Ce que vous dites de votre entreprise : comment communiquez-vous et que dites-vous sur votre entreprise ? Est-ce que la communication rejoint la pratique ?
  3. Ce que vos employés pensent de votre société : vos employés sont ils épanouis dans leurs travail ? Que pensent-ils de votre société ? Sont-ils en phase avec ce que vous dites dans votre communication ?
  4. Ce que le public perçoit de votre entreprise : comment est perçue l’entreprise depuis l’extérieur ? La communication rejoint-elle la pratique ?

Cette première méthodologie devrait vous aider à mettre en place une marque employeur plus forte au sein de votre structure.

SOURCES :

[1] inbound.lasuperagence.com/blog/chiffres-statistiques-marque-employeur

Ne manquez pas nos articles autour de la marque employeur !

Onboarding collaborateur

onboarding collaborateur

Selon une étude diffusée sur Linked-in [1], 4% des employés quittent leur job dès le premier jour et 22% le font après les 45 premiers jours. Ces statistiques parlent d’elles-même et en disent long sur l’importance de l’intégration des nouveaux collaborateurs dans une entreprise.