Fiche métier : directeur de la transformation digitale

consultant en transformation digitale

De nouveaux métiers naissent régulièrement avec la digitalisation des entreprises. Le directeur de la transformation digitale est de ces postes qui a pour objectif l’accompagnement de la transformation digitale de l’entreprise. Métier du web très en vogue depuis les années 2005/06, il est cependant remis en question avec l’arrivée à maturité des entreprises sur ce nouveau marché. En effet, à quoi peut bien servir un consultant transformation digitale une fois l’entreprise digitalisée ? Répondons à cette question clé au travers d’une fiche métier détaillant les missions et les évolutions de carrière d’un consultant en transformation digitale ou CDO.

CDO : contexte métier, évolution et freins

Le secteur du digital est en pleine expansion et il existe une vraie demande des salariés quant à l’évolution numérique de leur entreprise (d’après une enquête TNS-Sofres réalisée en janvier 2015 ; 69 % des salariés le souhaiteraient voir leur en entreprise plus en phase avec les technologies du web).

Malgré une croissance continue du secteur numérique depuis plus de 20 ans, le métier de CDO semble pourtant perdre en popularité depuis quelques années. En effet, l’embauche d’un tel profil ne séduit plus autant les employeurs qui, choisissent de se former eux-même aux techniques du numérique et pensent pouvoir gérer une situation, dont ils sous-estiment bien souvent la complexité.

Un métier  mal compris, mais nécéssaire

Le poste de consultant en transformation digitale est d’ailleurs assez mal compris. On le retrouve régulièrement sous plusieurs appellations  :digital manager, directeur stratégie et développement, Digital Direct, CDO ou encore consultant transformation digitale… Toutes ces appellations définissent le même poste et les mêmes missions : accompagner la transformation digitale de l’entreprise.

Le web est un environnement complexe

La plupart des entreprises ayant déjà amorcé leur transition numérique, elles pensent souvent être autonome sur ce sujet. Nombreux sont les employeurs qui remettent alors en question l’utilité d’un consultant en transformation digitale au sein de leur structure. Ces derniers ne voient pas l’intérêt d’investir dans un poste qu’ils comprennent mal.  C’est une erreur assez fréquente qui peut s’avérer hautement préjudiciable pour l’entreprise à moyen terme. Une transformation digitale ratée pouvant causer la ruine d’une entreprise

Accompagner la transformation digitale

Le directeur de la transformation digitale se place alors comme le garant d’une mission réussie. C’est la personne qui effectuera des choix stratégiques et ces derniers auront un impact déterminant sur la réussite de l’entreprise.

N’oublions pas que la transformation digitale ne s’arrête pas au simple fait d’avoir créer un site internet ou une application à la mode. Il s’agit de repenser complètement l’organisation de l’entreprise autour du digital. Les technologies évoluent très rapidement et il est important d’avoir une personne au fait des tendances pour coordonner et prendre les décisions stratégiques qui s’imposent pour durer dans le temps.

Les missions et responsabilités du directeur digital

Le directeur de la transformation digitale doit accompagner son entreprise dans sa transformation numérique. Pour cela, il doit réaliser un audit préalable et prévoir un plan d’action qui aboutira à la transformation digitale de l’entreprise.

En interne, le consultant de la transformation digitale doit s’assurer de ne laisser aucun pôle de compétences « hors jeu » pour que toutes les équipes soient impliquées dans la transformation digitale.

Enfin, le directeur digital doit alors pouvoir collaborer sereinement, tant avec la direction qu’avec d’autres services comme le management, les ressources humaines ou les métiers plus opérationnels comme la production.

accompagner la transformation digitale

Compétences requises du consultant en transformation digitale

Les compétences nécessaires à une telle fonction sont nombreuses, elles prévoient une grande expertise numérique et une expérience managériale.

  • Expert du digital : le CDO doit prendre des décisions stratégiques en accord avec le CTO (Chief technology Officer) et les autres services.
  • Expert métier : doté d’un fort esprit analytique et d’une bonne intuition, le CDO doit connaître les enjeux et le fonctionnement de son secteur. Un CDO spécialisée dans le domaine de la robotique ne partagera pas les mêmes compétences terrain qu’un CDO dans le domaine de la production alimentaire
  • Leadership : un consultant en transformation digitale doit savoir  vendre son opinion et convaincre son public. Tous les effectifs de l’entreprise doivent être convaincu des bienfaits de la transformation digitale.
  • Gestion & coordination de projet : il doit être en mesure de créer un projet tout en mesurant les risques et planifier l’agenda.
  • Bonnes connaissance en marketing  : le marketing aura une place prépondérante dans la transformation digitale. Il est indispensable d’avoir une bonne formation en la matière.
  • Mise en place du budget et étude de rentabilité : le budget a un impact direct sur la stratégie et sur la réussite de la transformation. Il faut faire les bons choix et évaluer l’impact des décisions.

Accompagner la transformation digitale d’une entreprise nécessite d’être polyvalent et s’adapter à l’évolution technologique de la société.

Évolution possible du métier de directeur digital

L’évolution du métier de consultant en transformation digitale peut-être différente en fonction de l’entreprise et de son secteur. Nombreuses sont les parutions de presse qui indiquent déjà la fin de ce métier qui devra évoluer dans les prochaines années . Il reste fort à parier que ce métier évoluera sous une autre forme ou se spécialisera encore un peu plus. A ce niveau de compétences, les évolutions possibles sont donc très nombreuses et intéressantes.

Un directeur digital peut alors choisir la voie de l’entrepreneuriat pour monter sa propre structure ou même devenir manager de transition. Il peut aussi choisir d’évoluer sur des missions de direction.

Salaire et formation

Étant un métier encore à la mode dans un secteur en pleine croissance,  les formations à privilégier sont les master big data, les MBA et surtout les grandes écoles françaises : HEC, Sciences Po, HETIC. Néanmoins, on ne devient pas directeur de la transformation digitale sans une grande expérience professionnelle qui se caractérise souvent par un passage en agence de plusieurs années, puis chez l’annonceur.

Le salaire dépend surtout de l’expérience, mais également de la taille de l’entreprise; Il démarre à 80 000 euros bruts annuels en début de carrière pour atteindre jusqu’à 300 000 euros bruts après quelques années d’expérience.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *