scrum master

Scrum master : l’expertise agile

Le scrum master est une personne qui va coacher et faire ressortir le meilleur des équipes d’une entreprise en mettant en place la méthode “scrum”.  Celle-ci s’appuie sur 3 piliers : la transparence, l’inspection et l’adaptation. Il s’agit d’une méthode qui facile à comprendre et vu comme étant un cadre de travail pour le développement, la livraison et la maintenance de produits.

Méthode Scrum

La méthode Scrum forme 3 piliers qui vont permettre aux différentes équipes d’un projet de s’impliquer au maximum. Chacun aura conscience des tâches à faire mais aussi de celles des autres membres du projet.

Cette méthode peut sembler facile mais demande une maîtrise parfaite de mise en place. Elle se base sur la communication et la visibilité des éléments pour toutes les équipes (transparence).

A lire aussi : CRM Manager : un spécialiste à l’écoute de votre client

Sur l’avancée du projet en fonction de l’objectif. On appelle cela un sprint. Il s’agit d’une période pendant laquelle les équipes doivent travailler sur un élément du projet avant la livraison. et il dure entre 1 semaine et 1 mois (inspection).  Pour finir, il reste à adapter et ajuster le produit s’il y en a besoin pour qu’il convienne parfaitement aux clients (adaptation).

Descriptif métier

Le Scrum master est tout simplement le garant de la méthode Scrum dans une entreprise. Il a pour rôle celui d’agir en facilitateur, de protéger ses équipes de l’extérieur et de les aider à mener à bien tous les projets en levant les différents obstacles qui empêchent l’avancée du projet. Il s’assure que le  projet est parfaitement géré en favorisant l’autonomie et l’avancée de ses équipes.

Missions

Le Scrum master est un coach et travaille en binôme avec le Product Owner. Il accompagne et permet que toutes les équipes d’une entreprise soient impliquées dans les projets grâce à une méthode bien précise. Il met en place des “cérémonies agiles” comme la planification du sprint, les futures opérations à mettre en place pour les projets ou encore la revue de fin de sprint.

Un Scrum master doit pouvoir recueillir et analyser les besoins de ses clients, faire des études de faisabilité, rédiger et valider un cahier des charges. Mais aussi, savoir faire l’estimation des charges, être l’interlocuteur des clients et assurer le pilotage budgétaire. C’est un métier qui demande une véritable coordination des équipes techniques pour porter et mener à bien les projets de l’entreprise.

Compétences demandées

Les compétences requises pour un scrum master sont d’avoir un côté technique accru et un excellente expertise en méthode agile. Il possède de nombreuses qualité qui font de lui un poste incontournable dans une entreprise.

Le Scrum master est force de proposition, il est pédagogue et sait communiquer pour que tout le monde le comprenne. Son esprit d’équipe, sa patience, sa rigueur et son sens de l’organisation ainsi que son relationnel font partie des qualités demandé pour exercer ce métier.

Imaginatif, il est capable de trouver des exercices de rétrospective, améliorer les compétences de ses équipes et trouver des solutions innovantes pour les accompagner au mieux. Il est une inspiration pour son entreprise, capable d’être présent quand il le faut mais aussi de rester en retrait si besoin est.

A lire aussi : Quel est le rôle du country manager ?

Salaires & Formations

Pour faire ce métier, il faut avoir une expertise en méthode Scrum et en méthodes agiles. Le Scrum master doit savoir faire ressortir le meilleur des équipes et aimer la technologie.

Le scrum master a une excellente connaissance de son entreprise et de son secteur, il reste à l’affût des tendances du marché et propose les meilleurs outils à ses équipes de développement.

Son but est de travailler et d’aider ses coéquipiers en leur facilitant la tâche au maximum pour porter des projets jusqu’à la livraison.

Un Scrum Master junior peut gagner jusqu’à 35K/an et évolue vers un salaire de 45K/an avec l’ancienneté. Un senior peut prétendre à 55K/par an. Les rémunérations évoluent en fonction de la taille de l’entreprise, des projets à mettre en place et de l’ancienneté.

Il est possible de devenir freelance et de coacher des entreprises dans leurs projets IT. En entreprise, un Scrum master peut devenir Product Owner après quelques années de métier.

Chef de Projet Maîtrise d’œuvre (MOE) : fiche métier

L’emploi d’un chef de projet maîtrise d’œuvre est de plus en plus plébiscité dans les entreprises. Le MOE a pour rôle de prendre en charge un projet de conceptions d’applications informatiques et de le gérer jusqu’aux finitions. Il est souvent en contact avec des équipes internes et externes de son entreprise.

Descriptif métier

Toutes les applications informatiques d’une entreprise sont de la responsabilité du chef de projet maîtrise d’œuvre aussi nommé le MOE. Il prend en charge les besoins spécifiques de l’entreprise et assure le parfait déroulement de son projet dans son ensemble.

Il va planifier les différentes étapes, analyser et recueillir les besoins et les demandes de son client et élaborer un cahier des charges précis. Ensuite, il mettre en place le planning et la gestion des différentes équipes. Pour finir, il s’occupe de l’état d’avancement en tenant compte des coûts, des risques potentiels ainsi que des délais.

L’on trouve le chef de projet maîtrise d’œuvre sous les appellations suivantes : Responsable Applicatif, Team Leader ou encore Project Leader.

MOE, MOA et AMOA : différences métiers

La gestion de projet informatique implique de rassembler beaucoup de compétences afin de mener le projet à terme. La complexité grandissante du numérique créée un vacarme qui provoque des simplification et son lot de confusion. C’est ainsi que l’on trouve beaucoup de « chef de projet » qui n’en sont pas vraiment. Il existe pourtant une différence métier quand aux qualifications nécessaires pour chaque partie de gestion d’un projet.

Pour résumer, nous avons :

  • Le consultant MOA qui est en charge de la planification du projet, mais n’a pas les compétences pour le réaliser.
  • Le consultant MOE en tant qu’expert terrain. Il est chargé de l’installation et e la mise en place technique du projet, mais ne sera pas en mesure de prévoir toutes les contraintes inhérentes d’un projet informatique, d’en chiffrer les coûts ou d’en envisager les délais ou les retards.
  • Le consultant AMOA est un sous-traitant ou « assistant » de la maîtrise d’ouvrage. Il se chargera d’une partie spécifique du projet et demande souvent une compétence très spécifique difficile à internaliser.
chef projet moe

chef projet moe

 Missions

Le consultant MOE en maîtrise d’œuvre va convenir des applications selon les demandes de ses clients. Il est amené à organiser la maintenance de celles-ci, mais aussi à former ses utilisateurs. Il participe au choix des logiciels au développement bien spécifique ainsi qu’à leur intégration. Il est souvent en binôme avec le maître d’ouvrage.

Pour finir, le chef de projet MOE va mettre en place les tests des applications et permettre un déploiement sur le long terme. Une fois le projet terminé, le MOE va valider et certifier que tout est en ordre selon le cahier des charges et prendre le temps d’un bilan complet avant de la mise en route.

Il peut travailler chez l’utilisateur ou chez le prestataire. Il va participer aux appels d’offre et au chiffrage du projet. Chez un client, il devra avoir de solides connaissances techniques et assurer la gestion complète d’un projet. Son entreprise peut lui demander de participer à des séminaires ou des salons techniques.

Compétences demandées

Le chef de projet maîtrise d’œuvre demande une grande capacité d’écoute et de savoir communiquer avec ses clients, ses équipes et sa hiérarchie. Il se doit de connaître l’environnement d’exploitation, les principaux langages de programmation,. Il saura concevoir, modéliser et architecturer les applications et en conduire le projet. Rigoureux avec une bonne capacité d’analyse, il est capable de fédérer et d’animer ses équipes, en ayant le sens de l’initiative. Autonome, il sait être à l’écoute et possède un excellent relationnel.

Salaires & Formations

Le salaire d’un chef de projet MOE est évolutif selon les années d’expériences. Un junior pourra être rémunéré 30KE à l’année. Un chef de projet intermédiaire sera à 45KE/par an et un chef de projet expérimenté pourra prétendre à 90KE/par an.

Pour accéder à un poste de chef de projet MOE, il faut avoir un niveau bac+2 ou 3 spécialisé en réseau et télécommunication et informatique, une formation bac+4 en informatique, réseau et télécommunication ou encore avoir fait une école d’ingénieurs informatiques, télécom ou généraliste.

Perspectives d’évolution

Les projets deviennent de plus en plus complexes et demandent de réelles expertises et compétences de coordinations entre les prestataires et les clients. L’on demande des bases solides dans les architectures SaaS, en progiciels intégrés et en développement bien spécifiques.

Le chef de projet maîtrise d’œuvre est, de plus en plus, le garant du respect des coûts, des délais et de la qualité de ses applications. Une évolution de poste peut être possible en justifiant de l’expérience requise : Architecte S.I, Directeur des études informatiques ou encore Directeur de projet informatique.

 

Consultant AMOA : le professionnel du pilotage de projet numérique

L’acronyme AMOA signifie « Assistance à Maîtrise d’Ouvrage ». Il s’agit d’un volet essentiel du secteur bureautique, en complémentarité avec la MOA (Maîtrise d’Ouvrage) et la MOE (Maîtrise d’œuvre). Dans le cadre de son métier, le consultant aide le maître d’œuvre à accomplir la demande du maître d’ouvrage grâce à des moyens et des compétences propres.Lire la suite

Key Account Manager : le chef de projet dédié aux grands comptes

Le métier de key account manager (KAM) consiste à gérer et à développer le portefeuilles des comptes des clients majeurs d’une entreprise. Ce métier est au cœur de la relation entre l’entreprise et les consommateurs. Pour en savoir davantage sur les missions, les compétences et le salaire d’un key account manager, suivez le guide ! Cette fiche métier vous aidera à rédiger une fiche de poste efficace pour votre recrutement de KAM et vous donnera des clés pour poser les bonnes questions pendant l’entretien.

Vous souhaitez recruter un key account manager ? Ageelink.com est un cabinet de recrutement digital 100% agile. Contactez-nous !

Descriptif général du métier

Le key account manager (KAM) est impliqué dans les relations commerciales en BtoB et sa mission consiste à entretenir et renouveler les contrats prioritaires (deux ou trois généralement), déjà signés par les clients importants.

Le rôle d’un KAM est aussi de conduire et d’élaborer une stratégie commerciale pour conquérir de nouveaux clients. C’est la raison pour laquelle le KAM est l’allié indispensable qui va pérenniser et optimiser la relation commerciale d’une entreprise avec sa clientèle.

Missions du KAM

Les key account manager missions consistent à :

  • Gérer le portefeuille de plusieurs clients importants et respecter les engagements commerciaux pris par l’entreprise.
  • Mettre en place une stratégie commerciale adaptée à chacun des clients et savoir négocier directement au sujet des prix, des conditions de vente, etc. Ces missions peuvent être spécifique au domaine de compétence. Par exemple, un key account manager e-commerce aura pour mission la mise en place et le suivi de la stratégie digitale de l’entreprise auprès des clients.
  • Concevoir, analyser, gérer un budget de vente pour chaque client important de l’entreprise et assurer la prospection de nouveaux clients
  • Observer ce que fait la concurrence en terme d’actions auprès des clients (établir une veille concurrentielle)
  • Suivre le travail des équipes commerciales en externe et dans les filiales de l’entreprise
  • Avoir un rôle de coordonnateur au sein de l’équipe Marketing de l’entreprise
  • Assurer la mise en place et le bon fonctionnement des actions commerciales en interne.

Les compétences d’un KAM

Pour assurer l’ensemble des key account manager missions, une bonne organisation, une expertise des marchés et la connaissance des rouages de l’entreprise sont indispensables à l’exercice de la fonction.

Commercial et avenant

Un KAM doit posséder des talents de négociateur. Il doit pouvoir communiquer ses idées et convaincre son entourage. Partager ses opinions et être persuasif fait parti de son quotidien. Comme tout fonction commerciale, le key account manager doit avoir une présentation soignée et impeccable. En effet, le KAM représente l’image de l’entreprise auprès de la clientèle.

Capable de gérer son équipe

Un key account manager doit savoir manager une équipe.. En effet, il va devoir gérer une équipe de chefs de projets  au sein de l’entreprise. Il sait négocier avec son client et aura une vision stratégique à proposer.

S’il travaille à l’international, le KAM doit être bilingue et maîtriser parfaitement l’anglais (au minimum). Dans le cadre de sa mission avec les clients de l’entreprise, des déplacements en externe sont à envisager. Les Key Account Manager Internationaux sont souvent amenés à évoluer en GAM (Global Account Manager)

Le salaire d’un KAM

Le salaire d’un KAM varie en fonction de son profil et de ses années d’expérience professionnelle. De manière générale, un key account manager junior débute sa carrière professionnelle avec un salaire avoisinant les 40K €/an.

Après de nombreuses années d’expériences, le salaire d’un KAM est d’environ 80k €/an et un KAM expert peut gagner jusqu’à 120k €/an en fonction de ses compétences.

Quelles études pour devenir key account manager ?

Les études en école de commerce et un niveau équivalent à un bac + 5 sont une bonne porte d’entrée pour exercer la fonction de KAM. Cependant, l’expérience et la connaissance des secteurs d’activité d’une entreprise représentent des atouts indéniables.

Un diplôme universitaire obtenu dans les domaines de la gestion ou du commerce international sont appréciés par les recruteurs. Avec la digitalisation des entreprises, une bonne connaissance des médias est demandée. En effet, la fonction de key account manager e-commerce se développe de plus en plus avec le développement des entreprises sur Internet.

Key account manager e-commerce

Le key account manager e-commerce est dédié aux commerce en ligne

Recruter un Key Account Manager : les questions clés

Les questions posées par un employeur lors d’un entretien d’embauche visent à déterminer si un candidat possède les capacités  et l’expérience suffisante pour exceller dans ce poste.

Si vous cherchez à recruter un key account manager rapidement ? Contactez-nous ! Ageelink est un cabinet spécialiste du recrutement digital en mode agile. 

Voici quelques questions types pour vous aider à mieux appréhender le recrutement d’un Key Account Manager.

Qu’est-ce qui fait le succès d’un kam ?

Cette question permet de déterminer si le candidat a bien compris les compétences et les traits de personnalités nécessaires aux poste. C’est une bonne façon de démarrer un entretien car elle vous permettra de rebondir en fin d’entretien.

Comment gérez vos emails ?

Quel est le degré d’organisation d’un candidat ? La question du courrier semble anecdotique, mais elle reste fondamentale dans un poste comme celui du key account manager. En effet, une grande partie du travail de suivi du KAM consiste à répondre aux e-mails clients de la façon la plus pertinente qui soit. Il est donc indispensable d’avoir une certaine organisation autour de cette contrainte.  De plus, cela vous donnera un aperçu du degré de planification et de compétences organisationnelles de votre candidat

Comment planifiez-vous votre journée (ou votre semaine) ?

Comme dans le cas de la question précédente, demander au candidat comment il aborde sa journée peut sembler anodin. Pourtant, cela vous donnera des clés pour savoir si le personne en face de vous est organisée. Il n’y a bien sur pas de réponse parfaite, mais vous permet de comprendre si la personne à une approche cohérente dans sa gestion des tâches  quotidiennes.

Comment atteignez-vous vos objectifs ?

Cette question simple vous donne une idée sur la manière de travailler du candidat et sur sa façon d’appréhender une mission. Un bref résumé de stratégie à mettre en avant, doublée d’une mise en contexte peut vous convaincre sur la pertinence d’une telle candidature.

Et que faire si vous n’avez pas atteint un objectif ?

On apprends plus de ses échecs que de ses victoires. Tout commercial à déjà raté ses objectifs. Cela fait même parti du job. L’essentiel est de savoir rebondir et de changer de stratégie. Cette question vous aidera à comprendre comment votre futur key account manager  rebondira en cas de problèmes.

Parlez-moi d’une période de votre carrière où vous avez été confronté à un rejet. Comment y avez-vous fait face ?

Le rejet fait partie intégrante du travail dans un poste de vente. Comment transformer un refus en opportunité ? . Un key accout manager doit savoir négocier et traiter ce genre de demandes.

Comment sont vos relations avec vos anciens employeurs, collègues et clients ?

Il est essentiel pour les gestionnaires de comptes de pouvoir nouer et entretenir des relations solides et positives. Votre réseau a une grande importance et en dit beaucoup sur vos compétences interpersonnelles.

Que savez-vous de notre produit ou service ?

Pour préparer votre entretien, le candidat doit avoir effectué  quelques recherches sur l’entreprise et sur ce qu’elle vend. Demandez-lui de décrire en quelques phrases, les produits ou services de l’entreprise. Vous pouvez aussi lui demander d’expliquer pourquoi les clients doivent faire appel à cette entreprise plutôt que son concurrent.

data miner

Data miner : un spécialiste de l’exploitation des données brutes

Le data mining est un processus utilisé par les entreprises pour transformer des données brutes en informations utiles à la prise de décision. Les datas miners sont les spécialistes chargés de cet expertise lié au Big Data. Lire la suite

administrateur systeme et reseaux

Fiche métier de l’administrateur système et réseaux

Les réseaux informatiques sont devenus indispensables au bon fonctionnement de toute entreprise. Nos systèmes, toujours plus interconnectés, se complexifient à outrance et les piloter correctement représente un enjeu de taille pour toute organisation. Lire la suite

croissance digitale

Fiche métier : chef de projet innovation

« Innover ou mourir » – c’est un refrain bien connu du monde des start-ups. L’innovation est au cœur des préoccupations des startupers et les entreprises traditionnelles ne sont pas en reste. Les organisations doivent constamment innover pour rester concurrentielles  Tous les grands groupes innovent et développent des programmes nouveaux pour mieux disrupter leurs marchés. Lire la suite

Responsable acquisition de trafic

responsable acquisition

Le responsable acquisition travaille sous la responsabilité du Directeur Marketing, du Directeur E-commerce ou du Directeur Digital. Seul, en équipe ou en partenariat avec des prestataires externes, il a pour responsabilité la gestion, l’optimisation de la visibilité sur le net d’un ou plusieurs sites web, tout en générant un trafic qualifié. Lire la suite

moa recrutement

Fiche métier du chef de projet MOA

La gestion d’un projet, depuis l’identification jusqu’à l’évaluation finale, implique plusieurs acteurs dont le Chef de Projet MOA. Jouant un rôle d’intermédiaire entre le maître d’œuvre et le client, le Chef de Projet Maîtrise d’Ouvrage œuvre pour l’obtention des résultats souhaités et prévus dans le cahier de charges. Retrouvez dans cet article l’essentiel sur le recrutement du métier du Chef de Projet (MOA).Lire la suite

consultant PMO

Métier Consultant PMO – Comment le recruter ?

Un consultant PMO est un expert dans la mise en place et le maintien de normes et de pratiques de gestion de projet au sein d’une organisation. Un professionnel de la PMO peut gérer efficacement les tâches de la gestion de projet tout en formant les autres membres de l’équipe à la bonne exécution du projet.Lire la suite